Rechercher

close

CD37

25 novembre : Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

En France, près de 300 000 femmes sont victimes de violence et une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint. La Touraine n’échappe pas à ces chiffres alarmants, avec une estimation de plus de 20 000 femmes victimes, pour seulement 1 700 plaintes déposées.

 

Le Conseil départemental est, par ses missions de solidarité, acteur à plus d’un titre dans la prise en charge de cette problématique. Son action et son engagement se traduisent par :

 

  • Une réponse de proximité via ses 22 Maisons départementales de la solidarité : Réparties sur l’ensemble du département, elles sont une porte d’entrée essentielle pour des femmes victimes de violences et leur permettent de trouver un accueil, un accompagnement social et une orientation vers les structures et associations compétentes pour l’aide aux victimes (police et gendarmerie, conseils juridiques, suivi psychologique, hébergement d’urgence…).

 

  • Un soutien aux associations spécialisées afin de renforcer l’information et l’accompagnement des femmes dans l’hébergement d’urgence, la connaissance de leurs droits et l’accompagnement dans les démarches juridiques, ainsi que pour la mise en place d’actions de prévention et d’insertion.

 

  • Le financement d’un « Téléphone Grave Danger », dotant ainsi la Touraine d’un cinquième téléphone portable disposant d’un bouton d’urgence. Celui-ci renvoie vers une plateforme chargée d’évaluer le danger et de mobiliser immédiatement les secours. Une plateforme accessible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. L’association France Victime 37 est en charge d’étudier les dossiers pour l’attribution de ces téléphones avant décision du Procureur de la République.

 

  • Une sensibilisation des plus jeunes au respect mutuel entre femmes et hommes, grâce à l’intervention des équipes de la Protection Maternelle et Infantile dans les collèges du département, au travers d’une exposition itinérante « 2 XY ». 3 000 élèves en bénéficient chaque année.

 

Cette année, à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le Conseil départemental est également partenaire, aux côtés de l’Etat, pour l’organisation d’un procès fictif sur le thème du viol conjugal, joué à la Pléiade à la Riche.

 

Enfin un ruban blanc symbole de la lutte contre les violences faites aux femmes sera porté cette année par les personnels d’accueil des Maisons départementales de la solidarité, une façon d’interpeller et de sensibiliser les femmes qui n’osent pas dénoncer leur situation. 

 

L'aide aux femmes victimes de violence

 

Retour