Rechercher

close
Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Conseil départemental solidaire

CD37

Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Le 25 novembre, permet de réaffirmer que la violence à l’égard des femmes doit être bannie de notre société. En dépit des efforts déployés, ce fléau persiste, près de 300 000 femmes en sont victimes chaque année ; tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son conjoint. La Touraine n’échappe pas à ce constat, avec une estimation de plus de 20 000 femmes victimes de violences chaque année.
 
Cette année, la façade du Département indiquera un message fort à destination du public pour dénoncer les situations de violences subies par les femmes.
 
Le saviez vous ?
Depuis 3 ans, le Conseil départemental compte dans ses rangs une élue déléguée aux droits des femmes et à l’égalité : Brigitte DUPUIS. Signe de l’engagement de la collectivité sur ce sujet qui travaille avec les services de l’Etat dans le cadre du « Protocole départemental de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes » dont l’objectif est de coordonner les réponses institutionnelles et associatives.
 
Dans le cadre de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Conseil départemental est partenaire de l’association « Stop aux violences sexuelles » au travers de l’exposition-vente d’œuvre d’art « Rep’art » à l’Hôtel Gouin ce week-end. Les bénéfices permettront le financement de cours d'escrime à destination des victimes et la formation d’intervenants en milieu scolaire. Le Conseil départemental participera également, le vendredi 30 novembre toute la journée, à la manifestation Les violences faites aux femmes, Parlons-en ! organisée par la préfecture aux Halles de Tours.
 
Quelles sont les actions du Département ?
• Une réponse de proximité via les Maisons Départementales de la Solidarité : Reparties sur l’ensemble du territoire les 22 Maisons Départementale de la Solidarité du Conseil départemental répondent en proximité aux besoins de la population. Elles sont une porte d’entrée essentielle pour des femmes victimes de violences et leur permettent de trouver un accueil, un accompagnement social et une orientation vers les structures et associations compétentes (police et gendarmerie, conseils juridiques, suivi psychologique, hébergement d’urgence...).
 
Le Conseil départemental finance également à 50% avec l’Etat un poste d’assistante sociale en police/gendarmerie chargé d’accueillir les personnes victimes de violences intrafamiliales et conjugales.Coordonnées des Maisons Départementales de la Solidarité sur www.touraine.fr
 
• Des consultations juridiques
Depuis le mois de septembre, la Maison Départementale de la Solidarité de Château-Renault accueille un service gratuit à destination des habitants : une consultation juridique animée par le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF).
 
Une juriste propose une information individuelle, confidentielle et gratuite et un accompagnement spécifique aux femmes victimes de violences dans leurs démarches juridiques pour faire valoir leurs droits. Les mercredis après-midi de 14h à 17h - uniquement sur rendez-vous : 02 47 29 50 94
 
• Un renforcement de la sécurité des victimes
Le Département a fait le choix de financer un 5ème téléphone grave danger pour l’Indre-et-Loire (déjà équipé de 4 appareils). Ce Téléphone portable dispose d’un bouton d’urgence qui permet aux femmes en cas de très grand danger d’appeler directement une plateforme accessible 24h/24 et 7J/7 ; les personnes en ligne évaluent la situation et font appel à la gendarmerie pour dépêcher une patrouille dans les plus brefs délais.
 
• Un soutien aux associations
Le Département soutient financièrement des associations spécialisées d’Indre-et-Loire pour leurs actions de prévention ou de prise en charge des victimes de violences et des enfants témoins de violence.
 
• Une sensibilisation du grand public
La sensibilisation des plus jeunes au respect mutuel entre femmes et hommes est essentielle, c’est pourquoi les équipes de Protection Maternelle et Infantile du Conseil départemental interviennent dans les collèges du département avec une l’exposition itinérante « 2 XY ».
 

Retour